30/03/2017

Du coup maintenant quand je vois une ombre, je panique -_-"

N'essayez pas de me faire croire que ça ne vous est jamais arrivé !
Une ombre, la nuit, qui n'a rien à faire là et fait battre votre cœur plus vite, avant que vous vous rendiez compte qu'il ne s'agit que d'une branche, ou de l'angle d'un volet mal refermé.
Non ?
Ah.
Moi, si.
Les bruits aussi. Un bruit insolite m'interpelle très vite.
Surtout depuis que j'ai lu ça :


Editeur : Pocket
Parution : 2013
Pages : 606

Résumé :
D'abord, c'est une silhouette, un soir, dans la rue ...
Un face-à-face avec la mort.
Ensuite, c'est une présence. Le jour : à tous les carrefours. La nuit : à ton chevet. Impossible à saisir, à expliquer, à prouver.

Bientôt, une obsession. Qui ruine ta carrière, te sépare de tes amis, de ton amant. Te rend folle. Et seule.
Juste une ombre. Qui s'étend sur ta vie et s'en empare à jamais.
Tu lui appartiens, il est déjà trop tard ...


Merci à ma tata chérie de m'avoir prêté ce livre !
Je n'avais plus lu quelque chose d'aussi bien approfondi de cette auteure depuis "Le purgatoire des innocents" ! J'ai lu également "Les morsures de l'ombre", "Chien de sang" et "De force", mais ces trois-là ne m'avaient pas autant foutu la pétoche. Incontestablement, "Juste une Ombre" est mon préféré pour l'instant !

Tout commence pourtant très vite, et j'avoue que ça m'a frustré, parce que j'avais peur des répétitions à venir durant les 600 pages, mais Giebel prend le temps de distiller la peur de son personnage principal, Cloé, pour nous en faire boire par petite gorgée, un petit peu à chaque chapitre. Et c'est diablement efficace !

Cloé justement, parlons-en.
J'ai vite compris dès le début que c'est typiquement le genre de femme, et de personnage, que j'ai du mal à apprécier. Elle prend tout le monde de haut, traite les autres comme des larbins, considère que tout lui est acquis, se croit plus forte et plus intelligente que tous ... et pourtant, j'ai adoré. Adoré la voir sombrer, devenir folle, ne récolter que ce qu'elle avait semé ! Elle a un lourd passif, comme beaucoup des protagonistes de Giebel, et cache quelque chose de terrible, ce qui me l'a rendu un tantinet plus sympathique. Mais vraiment un tantinet.
Sinon, le reste du temps, j'étais satisfaite de voir ce qu'elle subissait.

Petit à petit, Cloé devient totalement paranoïaque, et voit une Ombre s'immiscer chez elle et la suivre. Mais elle est la seule à la voir. Personne ne la croit. C'est une lente descente aux enfers qui commence pour elle, jusqu'à ce qu'un homme décide de l'aider : Alexandre, un commandant de police dépressif qui se désole de ne pas avoir le courage de se suicider. Ouaip. Bah lui, je l'ai plus apprécié que Cloé ! De la violence couve en lui, il cache quelque chose de terriblement dangereux, comme une bête tapie, et c'est avec son arrivée dans l'histoire que je me suis rendue compte que tous les hommes autour de Cloé étaient des Ombres potentielles. Mais, jusqu'à la toute fin, jamais je n'aurai imaginé ça !

Comme avec tous ces autres livres, l'auteure nous délecte du malheur de ses personnages. Tout y est terrible, tout y est sans espoir ou presque, et pourtant je suis toujours surprise d'aimer ça.
J'aime voir comment les personnages vont perdre face à la plus pure des cruautés et la plus abjecte des folies.

C'est pour ça que je ne peux pas faire des thriller/polars de Giebel des coups de cœur, parce qu'ils réveillent quelqu'un de méchant en moi, à chaque fois. Cloé je ne l'aimais tellement pas que j'étais contente de ce qui lui arrivait !
Vous vous rendez compte ?!
Alors que ce qu'elle traverse est tellement horrible que j'ai peur des ombres maintenant !
C'est terrible !
Le truc le plus intéressant dans tout ça, c'est que j'ai rencontré Karine Giebel un jour, quand j'étais encore libraire, et cette femme est d'une douceur, d'une gentillesse ! Toujours un mot gentil, toujours un sourire, c'est une femme très agréable que j'ai été très heureuse de rencontrer.
Et pourtant, elle écrit des monstruosités ! Ce qui appuis bien ce que je viens de dire d'ailleurs : ses livres réveillent un monstre en nous.


Ce que je préfère, et qui ne me dérange absolument pas bien au contraire, c'est que les fins sont toujours surprenantes. Jusqu'aux toutes dernières pages, impossible de deviner ce qu'il va se passer, impossible de comprendre. C'est chaque fois atroce, mais toujours inattendue.

Voilà, je ne vais pas en dire plus. Vous voulez avoir peur ? Vous voulez voir une femme sombrer et vous en délecter ? Lisez ce livre.
Il vous retournera trippes et cerveau !
Bravo à l'auteure !

http://www.livraddict.com/biblio/livre/juste-une-ombre.html


C'est la fin du mois ! Et comme chaque fin de mois depuis le début de cette année, c'est tirage de la BookJar !
Ce que je vais devoir lire en avril sera donc :



Ah ! Un "classique" de la science-fiction ! Pourquoi pas, ça peut être chouette. Depuis le temps que je l'ai dans ma PAL en plus.

Tiens, si t'as le temps. Sinon, c'est pas grave !
On m'a tagué ! Et j'adore ça.
C'est que le tome 3, mais vous ne m'en voudrez pas !
Souvenirs, souvenirs !

14/03/2017

On m'a encore tagué !!! Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !! En fait c'est super chouette d'avoir des amies !

A que voilà le TAG Liebster Award !
Me demandez pas comment ça se prononce, j'en sais foutre rien.
Apparemment, c'est un TAG qui consiste à raconter 11 trucs sur soi-même, alors pour quelqu'un qui adore en raconter sur sa tronche, c'est parfait !
Je me disais justement que vous n'en saviez pas assez sur moi, alors ce p'tit Tagounet tombe pile poil ! Merci beaucoup à Didi de m'avoir taguée, merci, merci, merci, merci, je t'adore !!

Allez jeter un gros œil sur son blog, il est trop beau, et elle, elle est super sympa en plus d'être drôle, c'est un bonheur !



En 1 : le premier fait qui me vient à l'esprit, et que vous connaissez peut-être déjà si vous suivez assidument tous mes articles : je crois que je suis l'une des seules ex-libraire au monde à en être arrivée à un point de saturation tel qu'après 6-7 ans de bons et loyaux services, j'avais ce boulot en horreur ! Oui, oui, en horreur ! Travailler dans une librairie était devenu un calvaire pour moi ...

En 2 : je mange à tous les râteliers : je suis bisexuelle. Youplaboum !

En 3 : je suis dingue de Pokémon depuis la sortie du premier jeu, et dès qu'un nouveau sort je saute dessus comme une affamée !

En 4 : il y a 4 ans, j'ai décidé de couper entièrement les ponts avec mon père, un homme très violent. Et il y a peu, il est revenu dans ma vie ...

En 5 : j'entasse les livres. C'est compulsif. Ma PAL tourne toujours autour de 210 livres, et pourtant j'en achète toujours un ou deux par mois. J'ai beau me dire que c'est pas bien, je suis incapable de m'en empêcher. Comme j'arrive à lire 3-4 livres par mois, avec un peu de chance, un jour, j'arriverai à faire baisser le nombre de ma PAL ... mais j'ai pas vraiment envie, à la réflexion !

En 6 : je suis moitié Andalouse par mon père, et un tiers ch'ti par ma mère. Si si. Le dernier tiers est français, par ma mère également (logique ...)

En 7 : quand j'étais petite, j'étais tellement fascinée par les dragons que je voulais devenir Dragonologue. Je suis toujours fascinée par les dragons.

En 8 : je suis une vraie troglodyte ! C'est ardu de me faire sortir de chez moi et pourtant, une fois tous les 2-3 ans à peu près, j'en ai tellement marre que je me barre loin. Région PACA, île de Ré ... Chine.

En 9 : je suis une bloggeuse littéraire qui déteste le thé. Pataper siouplait !

En 10 : je suis devenue végétarienne il y a presqu'un an, et j'ai très vite constaté que la viande ne me manquait pas du tout ! Alors que j'avais été une grosse carnivore pendant plus de 20 ans.

En 11 : j'ai une grande sœur, une petite sœur, un petit frère, 2 filleuls et un neveu.

En Bonus : j'aime ma mère par-dessus tout !!

C'est franchement sympa de baver sur sa vie en petits points précis comme ça ! J'ai pas trop eu à réfléchir en plus, donc c'est cool.

Voici à présent les 11 questions que Didi me pose :

1 - Films ou séries ?
Séries, j'avoue. Depuis peu en plus. En matière de films, tout m'agace maintenant ! J'en ai marre des Marvels qui se succèdent et se ressemblent, et de ceux de la WB qui essayent de tenir la cadence en se ramassant lamentablement.

2 - Préfères-tu les trilogies ou les longues sagas livresques ?
Les 2. Du moment que ça tient la distance, aucun problème pour moi ! Après, si ça se casse la gueule, je jette tous les bouquins par la fenêtre sans remord.

3 - Combien de livres as-tu dans ta bibliothèque ?
Ah ! Intéressante question. J'entasse les livres non-lus comme une dingue, mais dès qu'un bouquin est lu, s'il ne m'a pas plu ou si j'ai "juste" passé un bon moment en sa compagnie, je ne le garde pas. Je ne garde que les bouquins pour lesquels j'ai eu un véritable coup de cœur et que je suis certaine de relire un jour. Donc, pour une moyenne de 210 livres dans la PAL, je n'ai gardé avec moi "que" 111, et ce chiffre n'a pas bougé depuis un petit moment.

4 - Est-ce que tu manges en lisant ?
Rarement, parce que je préfère lire en position allongée, mais il m'arrive de grignoter un morceau de chocolat à l'occasion.

5 - Si tu devais avoir un seul et unique livre, lequel choisirais-tu ?
"Orgueil et préjugés" (genre c'est une surprise quoi !)

6 - As-tu un carnet de lectures ?
Non, pour quoi faire ?

7 - Tu habites dans quelle ville ? Aimes-tu y vivre ?
Pas dans une ville, mais un lieu-dit très champêtre au fin fond du trou du cul de la Seine-et-Marne. Si j'aime y vivre ? Ouais, c'est calme, y'a personne. Peut-être un ou deux clampins à l'occasion et quelques rats, mais au moins je peux m'enfermer dans ma grotte tranquillement.

8 - Pratiques-tu un sport ?
Oui oui, comme tout le monde : celui de la vie.

9 - Quelle est ta destination de rêve ?
J'en n'ai pas vraiment. A la limite je peux avoir très envie de partir quelque part et puis complètement oublier après ... Il y a quelques années, je rêvais de partir au Japon. Maintenant m'en fous, j'sais pas trop pourquoi. Et depuis quelques temps, j'aimerai beaucoup visiter l'Ecosse.

10 - Ton plus grand défaut ?
Euh ... Joker.
Si si, on a le droit.

11 - Ta plus grande peur ?
Bah mourir, quelle question !!

J'ai adoré toutes ces questions ! Merci encore, Didi.

Maintenant, je réalise que j'ai suffisamment d'amies pour en choisir quelques-unes et les taguer ! Ca fait vraiment plaisir.
J'annonce donc à ma MarjoBarjo, à BlueBlue et à mon Livrarium préféré, que vous êtes mes victimes en ce jour. Râlez pas et jouez le jeu, bande de fainéantes !

Mes questions (accrochez-vous, parce que c'est vraiment d'la merde) :

  • Plutôt concombre ou cornichon ?
  • Tu es qui, exactement ?
  • Qu'est-ce qui t'a donné envie d'ouvrir un blog littéraire ?
  • Combien de livres as-tu dans ta bibliothèque ? (nan, ça ne veut pas dire que j'ai pas d'idées de questions ! Je l'ai bien aimé celle-là alors je la reprends !! ... ouais pis j'ai pas d'idées non plus, c'est vrai)
  • Si tu ne pouvais pas emmener ton livre préféré avec toi, lequel prendrais-tu en deuxième choix ?
  • Dans quelle position préfères-tu lire ?
  • Est-ce que tu m'aimes ?
  • Plutôt Harry Potter ou Le Seigneur des Anneaux ? (je sais, les 2 sont très différents, mais j'en n'ai rien à carrer)
  • Est-ce que tu aimes les lapins ?
  • As-tu déjà essayé de t'allonger dans le coffre de ta voiture pour voir si tu tenais dedans ? (non, ça ne veut pas dire que je l'ai fait, non, pas du tout ...)
  • Pourquoi lis-tu autant ?

Voilà. Je vous avais prévenues hein !
C'est sacrément chouette à faire, n'hésitez pas ! Moi, je vais aller prévenir Didi que j'ai fait le mien comme une grande, et que j'ai répondu à toutes ses questions !

Pis après, j'irai faire pipi, ça presse.

Les TAGs précédents, dans l'ordre et numérotés siouplait !
1 : Le prénom
2 : The Autumn book TAG
3 : Les émotions

10/03/2017

Ouille, le retour en arrière !!

Pendant un peu plus d'un an à partir de 2012 je crois, j'étais complètement accro à un jeu d'élevage de Dragons. Drakemaster ça s'appelle.
Je ne me souviens plus pourquoi, mais j'ai un jour décidé de totalement supprimer mon compte sur ce site. Sans doute parce que ça me bouffait trop de temps.
Et puis, il y a deux jours, je me suis réinscrite ...

Ouille ouille ouille !!

Editeur : Milady
Parution : août 2016
Pages : 879

Résumé :
Imriel et Sidonie renoncent enfin à la clandestinité.
Mais l’aveu de leur amour s’apprête à précipiter le royaume dans le plus grand tumulte. Car les D’Angelins n’ont pas oublié les crimes de la mère d’Imriel, la perfide Melisande. Aussi la reine Ysandre impose-t-elle une condition absolue à l’union des amants. Imriel doit accomplir un acte de foi : retrouver sa mère et la ramener en Terre d’Ange pour qu’elle y soit exécutée.
Mais tandis que Sidonie et lui se préparent à une nouvelle séparation, une force étrangère venue de loin étend son ombre sur le royaume.
Les deux amants survivront-ils à cette nouvelle menace ?




Cette trilogie fait partie d'une saga composée de 9 tomes. La première trilogie se nomme "Kushiel", la seconde "Imriel" et la troisième n'est pas encore traduite en français, et je ne préfère pas dire de conneries, donc je ne dis rien.

Ma découverte de cette auteure a été un peu embrouillée. J'ai plongé dans son monde avec le tome 1 de "Imriel", la seconde trilogie donc, à sa sortie en juillet 2015. J'ai beaucoup aimé, quoi que certaines longueurs m'aient ennuyé, et ai donc commencé à me renseigner quant à la sortie du tome 2. C'est là que j'ai compris, grâce aux chroniques de certains blogueurs, que la première trilogie, "Kushiel", sortie en poche durant l'année 2014, était semble-t-il bien meilleure. Le tome 2 de "Imriel" n'étant pas encore sorti à ce moment-là, je me lance dans "Kushiel".

C'est là que j'ai pris la grosse claque !! "Kushiel" est une trilogie d'une beauté et d'une intensité à couper le souffle ! Rien que les 100 premières pages du premier tome étaient bien meilleures que le premier tome tout entier de "Imriel". Je me suis avalée la trilogie en un temps record, totalement amoureuse de Phèdre et Joscelin. Quant aux autres tomes de "Imriel", j'ai dû attendre qu'ils sortent, voilà pourquoi je finis cette trilogie seulement maintenant.

Malheureusement, le personnage de Imriel ne tient clairement pas la comparaison avec Phèdre, malgré que ses aventures soient palpitantes, et malgré le fait que cette trilogie soit très bonne. Non, elle ne vaut pas "Kushiel". Et pourtant, il s'agit de 3 tomes à ne pas manquer !

Sachez tout d'abord que durant de longues années, et même encore un peu aujourd'hui, j'ai tendance à préférer les personnages principaux masculins. Ne me demandez pas pourquoi, c'est comme ça. Lorsque je vois qu'il s'agit d'une héroïne, je rechigne toujours un peu à lire, et parfois même je ne lis carrément pas. Complètement con, vous avouerez ? C'est certainement dû au fait que je me compare plus facilement aux personnages féminins, puisqu'étant moi-même une femme (si si, vous assure !) et me trouve donc beaucoup plus de défauts qu'elles. Ouaip, j'suis loin d'être parfaite (Aïe bilive aïe caine flaille !!!! Envoles-toi, petit moineau ...) et si de plus en plus de personnages ont leur propre défaut, ils seront toujours plus parfait que moi. Du coup, ça me faut les boules, alors j'évite les héroïnes.

De quoi s'auto-giflée, ouais, j'suis d'accord.

Phèdre, dans "Kushiel", a réussi à me faire changer d'avis le temps de ses aventures. Et Imriel, de la trilogie qui porte son nom, aussi, mais dans l'autre sens.

Imriel, c'est typiquement le genre de gars qui broie sans arrêt du noir, qui s'apitoie sur lui-même, toujours dépressif à se répéter que personne ne l'aime, et qui a tôt fait de me taper sur le système. C'est fou le nombre de baffes que j'ai eu envie de lui mettre au fil de ces trois tomes !
Mais ce qu'il faut savoir avec l'auteure, c'est qu'elle est maîtresse dans l'art de développer des personnages infiniment complexes, et Imriel, Elua merci !, évoluera. Trop lentement à mon goût, et d'une façon qui ne m'a pas tout à fait convaincu malheureusement, mais il évoluera.
En gros, voilà ce que j'ai pensé en lisant ce troisième tome : ouais, Imriel est donc devenu le parfait prétendant princier courageux et motivé par l'amour. Génial ... Personnellement, je préfère les héros masculins quand ils ont une petite part de méchanceté en eux, et de violence (Rekk, mon Rekk d'amour !!!) mais là Imriel devient juste trop ... parfait. Désolée, je ne trouve pas d'autres mots ! Evidemment, à cause de son passé, et de ce qui lui est arrivé dans le tome 2, il a toujours tendance à déprimer facilement, mais les choses ne vont pas plus loin !
Si seulement les événements précédents l'avaient laissé avec une sombre colère, là j'aurai dit oui, un grand oui !!!
Mais non, il se contente d'accepter tristement ce qu'il s'est passé ...
Mais c'est peut-être moi qui suis trop rancunière de base, sans doute, parce qu'à sa place j'aurais certainement pas accepté tout ça.

Je me comprends. Et ceux qui l'ont lu comprendront peut-être aussi, mais pour les autres : désolée, je ne peux pas en dire plus sous peine de spoiler !

Le deuxième tome de cette trilogie était pourtant tellement bon !! Tellement différent du premier, tellement terrible et beau, que je partais dans la lecture de celui-ci avec un grand sourire.

Beuarf, raté !

En gros, là c'est presque 900 pages de : je vais te secourir, ma princesse, parce que je veux te faire l'amour pour le restant de mes jours !!!!!!!
Gra !
Pourquoi ? Pourquoi Carey a-t-elle fait ça ?

Certes, l'amour et le sexe tiennent une grande part dans son univers et ses œuvres, ça a toujours été, et j'adore ça, mais les autres tomes étaient pourtant tellement plus profonds que ça ! Et cette profondeur, cette complexité, toutes les trames politiques et les dangers et les révélations et les magies qu'elle avait si habilement tissés dans les 5 tomes précédents, je ne les ai pas vraiment retrouvé ici. Tout était là, oui, mais avec bien moins d'intensité.
Ne ragez pas s'il vous plait, ce n'est qu'un avis personnel.

Mais alors, pourquoi ai-je tant aimé ce tome ?

Parce que la fin est magique. Magnifique. Grandiose. Profondément belle et triste à la fois, tout autant positive que négative. Avec tous les événements qui se sont déroulés, on se doute que cela aura des répercussions sur l'avenir de Terre d'Ange, et c'est ce que j'ai apprécié. Cette fin ouverte m'a convaincu : la prochaine trilogie reprendra sans doute certains des événements que j'ai vécu avec tous les personnages de "Kushiel" et "Imriel", principaux comme secondaires.

Les personnages justement, parlons-en.

Si Imriel m'a, pratiquement tout le long de ses aventures, agacé, j'étais heureuse de faire la connaissance des personnages gravitant autour de lui ; des personnages que j'ai trouvé plus intéressants ! Mavros, pour commencer. Alais, ensuite, pour qui j'ai eu un véritable coup de cœur !! Eammon, que j'étais ravie de rencontrer (surtout parce que je connaissais ses parents, personnages de "Kushiel", et la façon dont ils s'étaient rencontrés) puis Dorelei ; sans oublier certains que j'ai retrouvé avec grand plaisir, héros discrets des aventures de Phèdre : Ti-Philippe et Hugues, l'un de mes couples préférés.

L'une des grandes forces aussi de l'univers de cette auteure, se sont les voyages. Les personnages vont toujours d'un pays à l'autre, à la rencontre de peuples et de cultures sans cesse plus différentes, et c'est un régal de découvrir tout ça. Rare sont les univers de fantasy à proposer un tel dépaysement (et non, pas même en Terre du Milieu, ou en Westeros) c'est plus de dix pays, avec chacun leur Histoire, leur sphère politique et leurs dangers que Carey développe, et c'est stupéfiant de netteté. A croire que ces pays existent vraiment.
Et peut-être est-ce un peu le cas ...

Je pourrais vous en dire encore beaucoup sur cette trilogie et ce tome-là en particulier, mais je pense que j'en ai assez chié comme ça.
Je suis consciente qu'il n'a pratiquement été question, dans cette chronique, que d'une 'bataille rangée' entre "Kushiel" et "Imriel", mais étant donné que je donne mon avis sur un troisième tome, il est difficile d'en parler sans trop spoiler tout l'univers, alors j'ai fait ce que j'ai pu.

Pour conclure, je ne dirai que ceci : lisez "Kushiel". Lisez "Imriel". Laissez-vous envouter, et peut-être saurez-vous aimer Imri à sa juste valeur (en tout cas mieux que moi)

Peut-être n'est-ce pas évident, mais j'ai aimé ce tome. Je ne pouvais que l'aimer. Malgré tout, je suis triste de quitter Imriel et ses aventures, bien que je lui ai trouvé beaucoup de défauts. Parce que je ne peux qu'aimer ce que propose Jacqueline Carey ; je ne peux qu'aimer le royaume de Terre d'Ange et tous ceux qui l'entourent.

La troisième (et dernière, apparemment) trilogie de cette saga, a été confirmé par Bragelonne, qui la traduira. Mais pas avant plusieurs années.
Etant donné que je suis une bite en anglais, je suis donc condamnée à attendre qu'ils se décident.
Et ce sera dur !

Pour ronger mon frein, j'essaierai sans doute de chroniquer "Kushiel", mais j'ai tellement peur de foirer que j'ose pas.
Comme beaucoup d'autres coup de cœur, finalement.

http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=45397


C'est intéressant, n'empêche, de retrouver son "ancien moi" sur ce genre de jeu en ligne. J'ai retrouvé des vieux topics dans leur forum que j'avais écris et proposé, ça m'a fait tout drôle.
J'ai bien conscience de ne plus être tout à fait cette personne, et quand j'ai revu ce vieux pseudo, ces vieilles conneries que je pouvais déjà pondre à cette époque, ça m'a fait sourire avec nostalgie.
On a beau changer, on ne cesse jamais d'être nous-même finalement.

Ouais, sauf en cas de trouble de la personnalité, j'en conviens.

Tiens, pour toi, c'est de bon cœur :
Un ch'ti polar qui fait peur, un !
Curiosité de mes fesses !!!!
Allez, je ressors l'une des plus vieilles chroniques.