22/10/2016

Prout . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . hé hé hé hé hé hé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ouaip, ouaip, ouaip ... j'avais pas d'idée pour le titre et puis, en réfléchissant, je me suis souvenue d'un pet qu'avait fait un très vieux client dans la boutique (vous savez, ce genre de personnes assez âgées pour ne pas le sentir quand elles lâchent des vents bien sonores et bien odorants !) du coup voilà, m'en faut pas plus.

Prout.

Hé hé hé hé ...

Euh non, j'ai arrêté de me piquer au sucre, promis juré ! Mais, en lisant ça, je sentais que j'avais parfois énormément besoin de glucide pour tenir le coup.

Editeur :  Critic
Parution : février 2015
Pages : 918

Résumé :
Il y a très longtemps, en terre étrangère, un puissant monarque et son vieux général préparent l'ultime phase d'un plan terrifiant. A la clé, la mort de milliers d'innocents.
1978. États-Unis. En échouant son navire à l'embouchure d'un fleuve côtier de l'Oregon, un jeune marin imbibé fait bien malgré lui une stupéfiante découverte ; parce que tout le monde le croirait fou, il préfère garder le silence.
De nos jours. Pour Caleb McKay et son équipe, l'heure de l'action a sonné. Le milliardaire Kendall Kjölsrud leur propose un nouveau contrat hors norme : rien moins que la quête du plus grand trésor archéologique de l'Histoire. Au même instant, au cœur de l'Asie, un tyran aussi illuminé que sanguinaire met ses troupes en ordre de bataille.
Tandis que gronde la menace d'une crise internationale sans précédent, une course contre la montre s'engage des deux côtés du Pacifique avec la folie et la mort toujours en embuscade.



Là, je commencerais en vous disant simplement ceci : bordel il en faut des couilles pour écrire ça ! Incroyablement audacieux et intelligent ; c'est pas une claque qu'on se prend avec ce foutu livre, c'est un putain de coup de pelle dans la gueule !!

Bon, faut d'abord savoir que l'auteur n'en est pas à son coup d'essai, il en a écrit un 2 ou 3 ans plus tôt (m'en souviens plus exactement et ça me casse les noix de vérifier) qui s'intitulait "Point Zéro" et dans lequel nous faisions la connaissance des membres de la Hard Rescue : Caleb (un peu trop parfait pour être honnête), Joshua (lui, il me donne envie de tâter du Maori !), Gretchen (pas assez lesbienne à mon goût) et One Shot (épouse-moi !!!!!!!) ; sans oublier les mystérieux patrons et employés de la K2 : Kendall, Viktor, Poppy et Sarah. Ici, les seconds engageaient les premiers pour se lancer sur les traces d'un scientifique mystérieusement disparu, et dont les travaux pourraient révolutionner le futur de l'humanité. D'accord.

"Mausolée" fait suite à "Point Zéro", mais ce qu'il y a de bien, c'est qu'il n'est pas forcément nécessaire de lire le premier pour comprendre (sauf si bien sûr vous êtes un indécrottable curieux et désirez savoir comment les personnages se sont rencontrés) mais, mais, mais ... ça m'a fait pointer du doigt un défaut majeur de l'auteur. Monsieur Tracqui est tellement concentré sur la qualité de l'histoire et les détails techniques qui sont à couper le souffle, qu'il en oublie de développer ses personnages. C'est quand même un peu couillon, sans vouloir être grossière ! Ils sont tous chouette hein, n'allez pas croire, je les aime beaucoup et je me suis énormément attachée à eux, mais ils ... stagnent un peu. En plus, tous les mecs sont grands, larges, musclés, beaux gosses, et les femmes intelligentes, minces, caractérielles à fortes poitrines. Un jour, faudrait que quelqu'un lui dise, à ce monsieur, que les personnages de roman ne sont pas forcés de ressembler aux corps en plastique qu'on voit dans les magazines de mode (ou porno, les deux ça marche) Voilà, c'est la principale raison pour laquelle je n'ai pas fait de ce livre un coup de cœur.

Mais il fait tout de même partie, pour moi, des meilleurs livres que j'ai jamais lu ! Depuis le premier, on est clairement dans du techno-thrillers, mais pas que ! C'est de l'aventure, de l'historique, du scientifique, du social aussi ! (oui parce que ça se passe toujours légèrement dans notre futur, et l'auteur semble s'amuser à imaginer l'avenir de notre société ... et autant dire ça pu du cul, de son point de vue !) et, à la fin, ça tend librement vers la science-fiction !

En plus, ici, il s'est amusé à toucher à notre passé. Et si le peuple qui a découvert l'Amérique n'était pas celui que nous croyons ? Et si quelqu'un avait posé le pied sur le territoire des Indiens bien avant Christophe Colomb ? Une sacrée théorie et qui tient diablement la route !

Ce qu'il y a de vraiment puissant avec ce texte (mais aussi avec "Point Zéro" !) c'est que l'auteur fait preuve de tellement de précision, autant dans l'action que dans les réflexions, qu'on se retrouve en immersion totale ! Parfois, la violence était telle que j'en frissonnais, et j'en ai même parfois eu la nausée après certaines scènes de confrontation bien musclées.

Sans oublier qu'il n'a pas eu peur de s'attaquer à l'un des pays les plus fermés au monde : la Corée du Nord ! Un nouveau dictateur est à la tête du pays, et il fait passer le précédent pour un chaton. Fait peur hein ? Nos amis vont donc se retrouver face à cet homme qui n'a ni plus ni moins décidé de déclencher la troisième guerre mondiale.

Là, je me sens un peu conne parce que je ne peux rien vous dire de plus sans risquer de vous dévoiler l'une ou l'autre partie de l'intrigue (oui parce que tout est à plusieurs niveaux), va donc falloir vous contenter de cet avis complètement décousu mais sincère et très enthousiaste !

Je terminerai simplement en vous disant que ça se termine sur un putain de cliff de sa mère qui annonce un troisième volet haut en couleur, et j'ai hâte qu'il soit annoncé ! Mais où donc toutes ces aventures vont-elles les mener ?



D'autres avis sur
http://www.livraddict.com/biblio/livre/mausolee-1.html

 
 
Bon, je vais vous présenter un peu "Point Zéro" quand même, parce que lui aussi c'est une bombe :
 
Editeur : Pocket
Parution : janvier 2016
Pages : 1152

Résumé :
1938. Italie. Dans les rues de Palerme, un jeune fuyard tente d’échapper à la police secrète de Mussolini. Dans sa main, une mallette dont le contenu semble exciter bien des convoitises. 1944. États-Unis. Sur une route poussiéreuse du Middle West, trois hommes d’exception jettent les bases d’un projet qui pourrait bien changer l’issue de la guerre. De nos jours. Caleb McKay, un ex-SAS reconverti dans les missions de sauvetage à risque maximal, est recruté par un milliardaire excentrique pour rejoindre un point bien précis du littoral Antarctique où, quelques jours auparavant, un satellite-espion a fait une incroyable découverte. Très loin de là, au fin fond de la Russie, un vieil homme interrompt prématurément sa partie de chasse pour se mettre lui aussi en route... Du tréfonds du sous-sol africain aux pentes de l’Etna en passant par les côtes désolées du continent austral s’enclenche une course contre la montre à la recherche d’un des secrets les mieux gardés de l’Histoire.


Vous ne le regretterez pas, promis juré !

Voilà voilà.
On n'est même pas à deux mois de Noël et la télé est déjà envahie de pub pour des jouets, sans oublier les catalogues JouéClub, Toys'R'Us et d'autres joyeusetés de ce genre qui envahissent notre boîte aux lettres.
Ah ! la société de consommation dans tout ce qu'elle a de plus diabolique ! M'enfin, j'suis quand même mal placée pour cracher, parce que je serais sans doute la première à me ruer en magasin à la sortie de Pokémon Soleil et Lune.

Attrapez !! :

Petit lien Bonus ! Les Trois Liseuses parlent du plaisir de lire, et c'est un sujet dont on n'aura jamais fini de parler ! Ici ==> abloublou

09/10/2016

J'ai réussi !! J'ai relevé un défi personnel !! Celui de manger 2 tablettes de chocolat par semaine ! Yahou !! J'suis trop forte. Et maintenant, j'ai la gerbe.

Quoi ? Y'a pire comme addiction, reconnaissez-le !

Y'a quelques temps, je me suis dit que ce serait franchement cool de relire Harry Potter ! Après tout, depuis la parution du tome 1 en ... 2000 je crois (la flemme de vérifier), je n'en ai relu aucun.

Donc ! Boum pidoum ! J'ai relu :

Crédit photo : de moi. Vous piquez pas. Nan, sans déconner, j'en ai chié pour installer tout ça !


Editeur : Bayard
Collection : Jeunesse
Parution :
               Tome 1 : 2004
               Tome 2 : 2006
               Tome 3 : 2009
               Tome 4 : 2012
Pages :
          Tome 1 : 679
          Tome 2 : 804
          Tome 3 : 826
          Tome 4 : 900

Résumé (du tome 1) :
Voilà bien longtemps que le mal règne dans l'Empire de l'Alagaësia... Et puis, un jour, le jeune Eragon découvre au cœur de la forêt une magnifique pierre bleue, étrangement lisse. Fasciné et effrayé, il l'emporte à Carvahall, le village où il vit très simplement avec son oncle et son cousin. Il n'imagine pas alors qu'il s'agit d'une œuf, et qu'un dragon, porteur d'un héritage ancestral, aussi vieux que l'Empire lui-même, va en éclore... Très vite, la vie d'Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s'engage dans une quête qui le mènera aux confins de l'Alagaësia. Armé de son épée et guidé par les conseils de Brom, le vieux conteur, Eragon va devoir affronter, avec son jeune dragon, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite.
Eragon n'a que quinze ans, mais le destin de l'Empire est désormais entre ses mains !




Bawais, je voulais relire Harry Potter, et je relis Eragon. Logique, n'est-ce pas ? Tout dépend de notre degré de folie, oui, je sais.

Je réponds d'abord à vos questions et vos grognements : je n'ai chroniqué qu'après avoir relu les 4 tomes parce que ça me bourrait le mou de tous les chroniquer l'un après l'autre, et je n'ai mis le résumé que du premier parce que, si vous ne l'avez pas lu, je ne veux pas vous faire de spoil (j'suis geontille hein ?) Mais aussi et surtout parce qu'en fait, je n'ai aimé que le premier. Et c'est un avis bien différent d'il y a quelques années !!!

Tellement différent que j'ai eu du mal à accepter mon propre avis. Je n'arrivais pas à y croire. Je n'arrêtais pas de me dire que ce n'était pas possible, que les tomes 3 et 4 (puis un peu le 2, aussi) ne pouvaient pas être aussi nazes !! Parce que je me souvenais d'avoir beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé la série entière !

Bon, je vais quand même tenter de commencer avec quelque chose de positif : le premier tome est une vraie petite pépite brute ! Une découverte superbe, de la bonne fantasy pour la jeunesse, avec un monde suffisamment développé et mystérieux pour nous accrocher et nous donner envie de connaître la suite. Bon, oui, des personnages un peu caricaturaux, mais puisque ça s'adresse à un lectorat de 9 à 14 ans je dirais (c'est une analyse purement personnelle alors ne montez pas sur vos grands lapins, bande de chiant !) bah on lui pardonne. Je me suis surprise à rêver, à sourire et à reprendre ma lecture avec beaucoup de plaisir !

Donc, forcément, je me suis ruée sur le tome 2 avec grande hâte. Mais, mais, mais ... à partir de là, je ne sais pas ce qu'il s'est passé dans la tête de Paolini. Je ne sais pas. Le succès qu'il a connu avec le tome 1 lui a peut-être retourné le cerveau, qui sait ? Parce qu'à partir de là, certaines longueurs s'installent. Et des longueurs terriblement assommantes ! Bon, dans "L'aîné" c'est pas encore vraiment flagrant puisque, l'ayant peut-être senti venir, notre cher auteur a cessé de prendre Eragon comme seul narrateur, et a fait de Roran, son cousin, un nouveau protagoniste très important. Du coup, ça donnait un nouveau souffle, et c'était plutôt une bonne idée.

L'ennui, c'est qu'il n'est pas allé plus loin dans le tome 3. Il a suivi le même schéma et là, c'est la dégringolade. Eragon, qui était déjà devenu d'un ennui mortel dans le 2, devient franchement insupportable, et Roran le rejoint bientôt. Tout à coup, ces deux personnages si prometteurs sont devenus terriblement creux et insuffisants à porter l'intrigue qui, quant à elle, s'étire bien trop en longueur. "Brisingr" fait près de 830 pages, et à mon humble avis (bouéhéhéhéhéhéhé), seules 150 ou 200 d'entres elles sont utiles. A peine. J'ai quand même fait l'effort de lire chaque mot, chaque ligne, chaque paragraphe, chaque chapitre. Du coup, j'ai terminé ma lecture bouillonnante de colère, frustrée et déçue. Alors oui, ça partait mal pour le tome 4.

Et je crois que "L'Héritage" est la plus grosse déception de la série. 900 pages. 900 putain de page !! Et il n'y a que les 100 dernières qui soient belles, incroyablement intenses, et surtout : utiles. Et même maintenant, alors que ça fait presque une semaine que j'ai fini ma relecture, je n'arrive toujours pas à comprendre. Quelque chose m'a-t-il échappé ? Qu'est-ce que l'auteur a voulu prouver ? Ce tome n'est qu'une succession de choses inutiles, de situations répétitives autant dans l'action que dans les relations entre les personnages. C'est comme si l'auteur avait voulu en faire une série de livre pour un lectorat plus âgé, mais sans faire grandir ses personnages. Terriblement frustrant. Le seul personnage qui en vaut vraiment la peine, c'est la dragonne Saphira. De ce fait, là, oui, je l'avoue, et j'en ai même pas honte : j'ai lu en diagonale. Bon, je lui reconnais quand même quelque chose de bien : la fin est magnifique (quoi qu'un peu copiée sur la fin du Seigneur des Anneaux, mais chuuuuuut !), et j'étais très émue ... mais aussi très soulagée en terminant.

Voilà voilà.

Je peux me gratter les fesses maintenant.

Ah oui, je voulais dire aussi : en cours de lecture du tome 3, me suis souvenue que, dans le premier tome, il était spécifié que cette série était une trilogie. Après quelques recherches, j'ai découvert que, effectivement, Paolini annonçait une trilogie, avant d'être obligé d'annoncer un quatrième tome parce que, apparemment, 3 c'était pas suffisant pour répondre à toutes les questions qu'il avait soulevé. Ha. Ha. Ha. Je ne dirai que deux choses à ça : quelles questions exactement ? Et : nope. T'aurais dû te contenter de 3 tomes mon gars.

Maintenant, je vais vous annoncer le plus beau. J'ai un projet (ouais, je parle beaucoup sur cet article. En même temps, je suis en train de chier sur 4 tomes qui, à eux seuls, font environ 3300 pages, vous vous attendiez à quoi ?!) Parce que, quand même ... je ne veux pas me séparer de cette série. D'accord, les 3 derniers tomes sont terriblement moyens et prennent beaucoup de place dans une bibliothèque, surtout quand on vit dans un clapier, mais les quelques pages vraiment intéressantes sont vraiment ! intéressantes. C'est là le hic : ce qui est chiant, est profondément chiant, ce qui est bon, est fichtrement bon ! Pas de juste milieu avec Paolini. J'ai donc dans l'intention de désosser les livres (oui, oui ...), de ne garder que les pages qui en valent la peine pour moi, et d'en faire un livre. Oui, je vais faire UN livre, à partir de TROIS livres.

Vais-je y arriver ?

Si ça vous intéresse, je vous présenterais ma création.

Certains verront peut-être ça comme une hérésie. Si vous saviez comme je m'en branle.

D'autres avis sur :
http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=193
 
http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=195
 
http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=245
 
http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=47568
 
 
 
J'ai bien envie de faire un point sur les livres et les séries que j'aimerai relire :
Orgueil et Préjugés (lui, toute façon, j'ai toujours envie de le relire)
La Geste du Sixième Royaume
Le clan des Otori, les 5 tomes (j'suis dingue, putain ...)
Harry Potter, les 7 tomes (bordel, bordel, bordel !)
Les hauts de Hurlevent
Les liaisons dangereuses
Et quelquefois j'ai comme une grande idée
La main gauche de la nuit
Melmoth
...
Et je vais arrêter là, parce que là j'ai juste envie de me bouffer la rate.

 
 
Zou :

04/10/2016

Ok, ok ... en ce moment, j'suis très fainéante. Pourtant c'est vraiment pas le moment, que diantre !!! Quelqu'un pour me filer un bon coup de pied au cul ?

Ouais, j'ai mis du temps à le lire. Mais c'est qu'il m'arrive un truc dingue en ce moment, complètement dingue ! Dont je ne peux pas parler pour l'instant, vous en êtes donc réduit à me croire sur parole (pas crédible ? Qu'est-ce que vous voulez que ça me foute ?!)
Bref.
Je voulais juste dire ça : parfois, c'est pas con d'écouter les conseils des gens.

La preuve en chronique.


Editeur : Le livre de poche
Parution : mars 2010
Pages : 382

Résumé :
Seule survivante d'un groupe de pionniers après l'attaque de leur caravane, une fillette est recueillie par un peuple sylvestre et grandit à l'écart des hommes. A l'adolescence, elle décide de partir en quête de ses origines.
Sous le nom d'Ellana, elle croise alors le plus grand maître marchombre, Jilano Alhuïn, qui la prend pour élève et l'initie aux secrets de sa guilde. Un apprentissage semé de rencontres et de danger ...




Je ne sais pas si vous vous souvenez de ma première tentative Pierre Bottero, avec le premier tome de "La Quête d'Ewilan" (à mon grand désarrois, j'avais tenté le tome 2 mais n'ai pu aller au bout), mais je n'ai pas envie de baver là-dessus à nouveau, donc je vais me contenter de vous mettre un lien vers ma chronique => zoukzouk
Suite à ce post, quelques personnes très sympathiques m'ont conseillé de ne pas abandonner avec cet auteur, et de persévérer. Beaucoup m'ont recommandé de retenter l'expérience, mais cette fois avec la trilogue "Le Pacte des Marchombres", centrée sur le personnage d'Ellana. Et j'ai fait ce qu'ils m'ont dit. C'est pas mon genre pourtant d'écouter les gens, j'ai tendance à n'en faire qu'à ma tronche généralement. Mais là, j'ai écouté (me sentais en odeur de sainteté ce jour-là ... ou alors j'étais en pleine ovulation, et donc bien plus réceptive. C'est hormonal.)

Je remercie donc chaudement Talasi de m'avoir conseillé ce livre (et j'ai vu que tu avais lu l'intégrale de "Oraisons" de Samantha Bailly, et ton enthousiasme sur ce livre m'a donné très envie de le lire également ! Merci !). Je me permets de faire une petite pub vers ton profil Livraddict (cliquez dessus bordel !)

Mais surtout, je remercie amoureusement BlueMoon qui a eu la fabuleuse idée de me proposer une lecture commune sur ce texte. Elle n'avait jamais lu Pierre Bottero, ce fut donc pour elle une découverte totale, comparé à moi qui avais déjà lu Ewilan. Ma première lecture commune !! Je suis tellement contente ! D'autant que ça m'a permit de découvrir un texte que j'ai beaucoup aimé.
Permettez-moi donc de lui faire de la pub également :
Son profil Livraddict
Sa chronique de blog (cliques sur le mot blog. C'est dingue ça, faut tout t'expliquer !)
N'hésitez évidemment pas à parcourir son blog en entier, ses lectures sont géniales, ses chroniques supers, et franchement c'est un blog magnifique, j'adore le design.

Bon, bref. C'est bien beau tout ce léchouillage, mais faudrait que je parle un peu du livre non ?
J'ai beaucoup aimé. Vous aviez fini par le comprendre vous-même. Malheureusement pas au point d'en arriver au coup de cœur.

Parlons de l'histoire, en commençant par le seul point négatif que je lui ai trouvé : Ellana est trop parfaite (et là, ça concorde plus ou moins avec la critique que je faisais du personnage d'Ewilan), elle comprend tout immédiatement, réussit tout tout de suite, est courageuse, forte, intelligente, et a quinze ans ses capacités dépassent déjà celles de beaucoup d'adulte surentrainés. Bon, d'accord.
Si j'ai réussi à l'accepter ici, c'est simplement que, au début, Ellana est loin d'être aussi prétentieuse qu'Ewilan (elle a quand même failli le devenir mais, dieu merci, non !) et donc beaucoup plus supportable pour moi. Premier point positif.
Le second : les personnages secondaires m'ont paru beaucoup moins agaçants et caricaturaux que chez Ewilan (et je me rends compte maintenant que, durant ma lecture, je n'ai pas arrêté de faire la comparaison entre les deux livres ... fichtre !) et j'étais même parfois très triste d'en quitter quelques-uns, comme Pil et Ouk par exemple.
Troisième point, important celui-là : l'immersion dans l'univers de Bottero, et le pays de Gwendalavir, a été beaucoup plus facile ici ! Le style de l'auteur, bien plus mature, m'a permis de pleinement apprécié le monde décrit et présenté, et j'étais bien heureuse d'y être revenue, d'autant que nous plongeons bien plus en profondeur dans les particularités de ce monde, ce qui m'a beaucoup plu.
Sans compter que, ce que recherche Ellana ici m'a bien plus touché que ce que cherchait Ewilan. La jeune apprentie Marchombre est, certes, à la recherche elle aussi de son passé, mais aussi et surtout de la liberté. La question se pose vite cependant : comment définir la liberté ? Qu'est-ce qui fait de nous des personnes véritablement libre ? J'ai aimé cette touche de réflexion, loin d'être enfantine, dans ce texte, bien qu'il soit évident qu'il s'agisse d'un roman jeunesse.

Une lecture facile donc, que j'ai lu avec plaisir sans trop me poser de question. J'aime, mais j'aime encore plus les textes complexes qui me font davantage réfléchir. Mais c'est tout de même avec plaisir que je lirais les deux autres tomes !

D'autres avis sur
http://www.livraddict.com/biblio/livre/le-pacte-des-marchombres-tome-1-ellana.html
 
 
Bon. J'suis hyper stressée en ce moment (je ne peux toujours pas vous en dire la raison ...) et risque de faire moins d'article hors des chroniques littéraires, faut encore que je m'organise. Car quelque chose a sans doute bouleversé ma vie. En fait non, quelque chose a assurément bouleversé ma vie.
 
Je mettrais cette chronique à jour lorsque je lirais le tome 2 et 3.
 
Petite bouffonnerie du soir :
Oh oui ! Oh oui ! Oui, oui !!!
Je me suis enfin coupée les ongles de pieds ! Depuis le temps qu'il fallait que je le fasse !
Ah, ça fait du bien ! Me sens plus légère. J'ai l'impression d'avoir perdu au moins 2 kilos.
 
Allez, je vous balance ça dans la tronche et je me casse :